Témoignage, après « Légère comme un papillon »

  • Ma fille est anorexique : je ne sais plus comment l’aider… Est-ce ma faute ?
  • L’anorexie : est-ce qu’on en guérit ?
  • Je suis anorexique mais pas malade !
Ces questions, tant de parents et de jeunes se les posent. Elles nous concernent !

Michela Marzano, 

philosophe, auteur du livre “Légère comme un papillon”, donnera son témoignage sur l’anorexie mercredi 17 octobre prochain à 20h30 au théâtre St Léon, Paris 15e.
This entry was posted in Actualité, Famille et amis, Témoignages and tagged , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Témoignage, après « Légère comme un papillon »

  1. Florence says:

    en effet, nous sommes responsables de nos ressentis et une relation implique toutes les personnes concernées et non une seule qui serait responsable de tout; le plus important, c’est de pouvoir communiquer; dans ma famille, ce n’était pas possible de faire tomber les masques, car mes difficultés de construction d’une identité personnelle à l’adolescence se sont heurtées aux difficultés parentales du même ordre; le processus se fait actuellement car j’ai pris ma vie en main de façon adulte et je peux maintenant créer cette communication avec mon nouveau statut d’adulte autonome; j’éprouve encore de la colère et une forme de ressentiment mais je travaille sur ces émotions qui m’appartiennent; « à mon époque » (j’ai 47 ans), le mot « anorexie » était à peine prononcé, personne n’a été consulter de psy ou autres; je trouve les groupes de paroles très utiles

  2. dablemont says:

    bonjour je suis une jeune femme de 20 ans qui a sombrer dans l’annorexie tous d’abord a 17 ans puis dans la boulimie je suis toujours malade a l’heure actuelle… je ne sais comment faire pour vivre normalement meme mon medecin ne sait comment repondre a mes alertes… a par me dire que ce n’est pas bien et que ça ne sert a rien. SANS BLAGUE !!! je voulais simplement dire au parents qui consulte ce sites que ce n’est en aucun cas de votre fautes.. j’ai grandis dans une famille de 5 enfants avec 2 parents a l’écoute mais je ne me sens tous de meme pas a ma place pas aimé et j’ai l’impression de ne servir a personne, c’est dur de resentir ce genre de choses… Donc voila vous n’etes en rien responsable de la maladie de vos enfants mais surtout ne vous braqué pas et aidez les … accompagnez les … soutenez les. Mon pere fait la sourde oreille et ne comrpend pas que cela peut etre une vrai maladie et ma mere n’as pas de tact et ne sais comment faire pour me soutenir … Donc vraiment la seule chose a faire et de les SOUTENIRS sans vous il n’aurons plus de raisons de s’en sortir… aidez les aidez NOUS ..

    • Aude REHAULT says:

      Vous avez raison d’insister sur ce point : les parents ne sont pas responsables, mais il faut qu’il réussissent à avoir ce rôle de soutien voire d’allier thérapeutique.
      Trop longtemps les parents et en particulier la mère, ont été rendus responsables à tort et à travers. Ceci vient entre autre de la vulgarisation de la psychanalyse. Sans rentrer dans le détail, des raccourcis ont été produits, véhiculés à la fois par les médias et les professionnels de santé eux-même. Et il reste aujourd’hui encore des personnes qui maintiennent ce discours, malgré les avancées des recherches psychologiques, psychiatriques, scientifiques, inter culturelles…
      Quoiqu’il en soit, vous qui êtes parents, aidez, soutenez, apprenez à écouter et comprendre, et n’hésitez pas à vous faire aider pour cela car ce n’est pas forcement instinctif, facile ni évident de comprendre cette maladie et d’avoir la bonne attitude. N’hésitez pas pour cela à assister à des groupes de parole, rencontrez les professionnels de santé qui suivent votre enfant, poser des questions à votre enfant…

      Mais vous qui nous écrivez et qui êtes dans cette maladie. Votre médecin ne semble rien comprendre… Avez vous rencontré un professionnel spécialisé dans cette maladie? Vous ne pouvez pas rester seule avec cette souffrance… La guérison est possible! Où habitez vous? Pouvons nous vous aider à installer une prise en charge adéquat?

      Aude Réhault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *